Chroniques des Entrepreneur·es

Accueil » Chroniques des Entrepreneur·es » Entrepreneuriat collectif » De la bière coopérée avec Optéos !

par | 8 mars 2020

De la bière coopérée avec Optéos !

I

Inaugurée en février 2020 à Roubaix, la brasserie HUB est gérée en coopérative. Avant la création, Sébastien Verbeke, l’un des deux associés avait testé le modèle au sein de la CAE lilloise.

Alexis Cardot et Sébastien Verbeke préparent le brassin dans les locaux d’Hoppy Urban Brew à Roubaix. Photo : Anouk Desury

Ils ont 27 et 30 ans et sont les associés de la micro-brasserie Hoppy Urban Brew (HUB ) qu’ils ont installée à Roubaix et inaugurée en février 2020. Après une première expérience en secteur pharmaceutique, Alexis Cardot, chimiste de formation, a rapidement souhaité se lancer dans cette nouvelle voie professionnelle. Quant à Sébastien, le déclic pour la bière s’est confirmé lors d’un voyage : « En 2016, j’ai pu vivre une année dans le milieu brassicole néo-zélandais grâce à un permis vacances-travail. J’ai découvert toutes les étapes, de la récolte du houblon jusqu’à la vente lors de festivals de bière ! A mon retour, je savais que je voulais en faire mon métier. »

Sa reconversion professionnelle entamée, ce trentenaire nordiste souhaite travailler à côté de Lille et cherche les solutions pour créer une entreprise éco-responsable. Il construit son projet avec des conseils de structures spécialisées. Puis on lui suggère de tester l’activité de façon concrète. « Je brassais, en petites quantités, au sein d’un collectif roubaisien de passionnés de bières artisanales. Cela me permettait d’améliorer des connaissances et de tester des recettes. Mais pour ouvrir une brasserie, il faut également maîtriser tous les aspects de gestion d’entreprise ».

Test d’activité en CAPE

Sébastien Verbeke signe un Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE) chez Optéos fin 2018. Le CAPE permet de démarrer une activité entrepreneuriale sous forme de contrat ponctuel avant de signer un contrat définitif au sein de la CAE pour devenir entrepreneur-salarié. Ce contrat permet aussi d’étudier la faisabilité d’un projet et d’effectuer les actes préparatoires à la création d’entreprise.

Expliquer aux banques qu’on a testé le modèle, c’est le meilleur argument pour les convaincre

C’est avec ce dernier objectif que le brasseur en devenir a intégré Optéos. « Durant la période en CAE, on passe de la phase « amateur » à la phase « pro » », explique Sébastien. « J’ai fait le choix de l’accompagnement par Optéos car les membres sont actifs sur la question des communs et du libre. Ils sont en réseau notamment avec les brasseurs du Singe Savant à Lille où j’ai effectué des prestations dans le cadre de mon CAPE. » Sébastien réalise plusieurs productions de bières dans des cuves de 200 litres. Puis les rencontres faites en 2019 ont tout accéléré. L’envie de s’associer avec Alexis Cardot se conforte selon un modèle coopératif. « On a souhaité une gouvernance horizontale pour notre structure et une forme d’ouverture possible avec d’autres collaborations. Notre dossier de création s’est rapidement consolidé et le fait que je sois accompagné par Optéos a facilité l’obtention des financements. Expliquer aux banques qu’on a testé le modèle, c’est le meilleur argument pour les convaincre ».

« Notre volonté est claire dès le début du projet : faire un produit respectueux de l’environnement et en économie de partage », souligne Sébastien. Photo : Carine Mandère.

« Notre volonté est claire dès le début du projet : faire un produit respectueux de l’environnement et en économie de partage », souligne Sébastien. Photo : Carine Mandère.

Une bière née chez Optéos

Pour les jeunes brasseurs, il est en effet primordial de prouver aux structures prêtes à financer les travaux du lieu repéré à Roubaix que l’activité est rentable. L’expérience acquise jusqu’à l’été 2019 montrait un bilan de 3 mois très prometteur. « Nous étions en mesure de montrer notre capacité à produire de la bière et à la commercialiser. D’une certaine façon, la première Transition est née chez Optéos ! Un volume de 3 000 litres nous a servi d’expérimentation et a validé notre test d’activité. Différents partenaires nous ont alors suivi. »

Ils obtiennent des subventions de la MEL (Métropole européenne de Lille) et de la Région Hauts-de-France dans le cadre de l’ESS (économie sociale et solidaire). « Notre volonté est claire dès le début du projet : faire un produit respectueux de l’environnement et en économie de partage », souligne Sébastien. « Par exemple, nos bouteilles sont consignées. Nos clients peuvent nous les rapporter. Nous les faisons nettoyer et nous les réutilisons ».

Le Hub a aussi pour vocation d’être un coworking de la bière ! Et un lieu incubateur pour d’autres brasseurs en herbe qui voudront, à leur tour, tenter l’aventure. Leur local roubaisien équipé, ils ont pu commencer à brasser dès la fin de l’année 2019. Leur boutique ouvre désormais chaque fin de semaine : vous pouvez aller acheter leur production en carton ou à l’unité, le jeudi et le vendredi de 16h30 à 19 heures.

Entretien avec Sébastien Verbeke (HUB)

Faire de la bière est assez facile, que ce soit de la bonne bière est déjà un peu plus complexe. Mais reproduire la même recette à chaque fois et en grands volumes relève du challenge. C’est à ce moment là qu’on devient professionnel.
Sébastien Verbeke

- Hoppy Urban Brew Brasserie

Repères

Hoppy Urban Brew est une micro-brasserie urbaine et responsable : un lieu de production respectueux de l’environnement et de l’humain, à dimension locale.
Associés :  Sébastien Verbeke et Alexis Cardot.

Premier déclic : 2016
Signature du CAPE :
Décembre 2018
Date de création de la coopérative : Août 2019
Date d’inauguration : Février 2020

Adresse :  26, rue des Fabricants, 59 100 Roubaix.
Site web : https://hoppyurbanbrew.com/

Lexique

#CAPE : Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (Cape) vous permet si vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise de bénéficier de l’accompagnement d’une entreprise ou association. Cette dernière s’engage à vous fournir une aide particulière et continue (par exemple, des moyens matériels et financiers). + En savoir plus

Chroniques des Entrepreneurs

Entreprendre avec les communs

Optéos propose un accompagnement spécifique pour les entrepreneurs qui développent des activités économiques autour des “communs” (plateformes coopératives, connaissance partagée, logiciel et matériel libre et open-source, makers, tiers-lieux, etc.). + En savoir plus

Brasserie HUB : Sébastien Verbeke et Alexis Cardot. Photo : Loïc Trinel (Office de Tourisme Roubaix).

Auteure

<h5><a href="https://www.opteos.fr/author/cmandere/" target="_self">Carine Mandère</a></h5>
Carine Mandère
Entrepreneure au sein d'Optéos depuis 2018 en communication et journalisme d'entreprise.

LinkedIn

Chroniques des Entrepreneurs

Entreprendre avec les communs

Optéos propose un accompagnement spécifique pour les entrepreneurs qui développent des activités économiques autour des “communs” (plateformes coopératives, connaissance partagée, logiciel et matériel libre et open-source, makers, tiers-lieux, etc.). + En savoir plus

Pin It on Pinterest

Share This